Depuis début mai et avec l’aide de “Jardins vivants”et de Joachim de Sousa Moreira, les plantations ont commencé sur la butte aménagée en terrasses et sur les côtés bien déblayés. Chaque participant a été invité à semer ou à mettre en terre des semis à l’endroit de son choix et en respectant le plan adopté précédemment. Les étiquettes précisent la nature de ce qui est planté. C’est ainsi que vont bientôt voir le jour des courgettes, des tomates, des radis, des framboises, des herbes aromatiques… Des espaces sont réservés aux écoles, aux assistantes maternelles et attendent les enfants… Peu à peu, la fréquentation du verger augmente et l’activité s’organise mais il souffle un air de liberté qui permet à chacun de venir selon ses possibilités. Le verger est ouvert à tous !

Le compost a subi quelques “attaques” de rats qui se sont confortablement installés dans le bac de dépôt, profitant de la fermeture des jardins pour opérer en toute tranquillité. Un grillage a été installé au fond du bac pour barrer la route aux futurs postulants. Claude Bourchanin et son équipe, comme d’habitude ont fait le nécessaire. En fait, le compost demande pas mal d’entretien et il faut suivre l’évolution des différents bacs , ce qui n’est pas rien ! Mais, au final, les jardiniers recueillent de la bonne terre.
Quelques rendez-vous
– 2 rendez-vous hebdomadaires sont désormais fixés pour jardiner et désherber : le lundi et le jeudi à 18 heures 30
Le mercredi 27 mai, de 18 à 21 heures, il y a une séance de formation sur place avec Meijna de “Jardins vivants”pour traiter les soins naturels, les rotations, les insectes.
Apéro le samedi 30 mai à 11 heures 30, comme tous les derniers samedis du mois, avec toutes les précautions recommandées !

Michéle CAMAND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *